Les barreaux et rubans de pesage en marche ont été introduits dans les années 70 comme des capteurs à bas coût et moins intrusifs que les bascules et plateaux. Il sont posés dans des saignées réalisées dans la couche de surface de la chaussée et fixés par des résines époxy. La pose ne prend que quelques heures. Les coûts de fabrication et de pose sont réduits par rapport à ceux des bascules. Les dimensions habituelles des barreaux sont de l'ordre de 3 à 4 cm (largeur et hauteur) et la longueur varie de 0,75 m à 1 m pour équiper une demie voie (pesage de roues) ou de 3 à 4 m pour une voie complète (pesage d'essieux). Les saignées font 6 à 8 cm de profondeur et largeur. Un ruban est plat (moins de 2 cm d'épaisseur) et mesure de 3 à 5 cm de large. Rubans et barreaux contiennent des éléments sensibles, capacitifs, piézo-électriques, jages de contraintes, ou fibres optiques, qui mesurent des variations de pression ou des déformations au passage de roues ou d'essieux. Les barreaux et rubans ne sont utilisés que pour le pesage à vitesse courante (HS-WIM).

Ces capteurs ont une extension dans le sens du trafic inférieure à une empreinte de pneumatique, et délivrent un signal pendant toute la durée d'application de la charge de la roue ou de l'essieu, voire un peu plus à cause de la déflexion de la chaussée. Il est donc nécessaire d'intégrer le signal dans le temps pour obtenir la force d'impact de la roue ou de l'essieu, en connaissant la vitesse du véhicule. Ces cateurs sont plus sensibles à la réponse de la chaussée (c-a-d. à son module) que les plateaux, et peuvent donc être sensibles à la température. La plupart des systèmes intégrant ces capteurs utilisent donc une procédure d'auto-étalonnage pour compenser les effets des facteurs externes. Les prix de ces capteurs varient de moins de 1000 US$ à plus de 7500 US$ en fonction de la technologie, mais restent moins chers que les plateaux, surtout après pose.

piezopolymer
piezoceramic
piezoquarz



Les technologies couramment commercialisées sont :

  • barreaux et rubans piézo-polymères : la technologie la moins chère, mais aussi la moins précise car très sensible à la température ;
  • barreaux piézo-céramiques (parfois des câbles nus pour des mesures moins précises) : constituent une solution intermédiaire en termes de précision et de coût, et ont été largement utilisés dans les années 80 à 2000 ;
  • barreaux piézo-quarz : la technologie la plus précise mais aussi la plus chère, qui permet sur des chaussées très lisses d'obtenir une précision comparable à celle des plateaux à jauges de déformation ; cette technologie est la plus répandue depuis 2010.
  • Les barreaux à jauges de contrainte se comportent comme une structure/poutre en flexion mais ont la forme d'un barreau; cette technologie a été introduite en 2014.
Avant 1995 des rubans et barreaux capacitifs étaient commercialisés. Des barreaux à fibres optiques ont aussi été étudiés et des prototypes sont expérimentés, mais pas encore commercialisés à grande échelle.

strips4, strips5,